mardi 21 octobre 2008

Chronologie 2004-2009

.




2009



Septembre


Mai
> Nouvelle Lettre de François Laruelle, "Le spectre de la non-philosophie" : http://www.onphi.net/accueil/
> Le séminaire de F. Laruelle 2009 / 2010 : "Le générique ou le non-standard". Dates : 16 octobre, 6 et 20 novembre, 4 décembre 2009, 8 et 22 janvier 2010 : http://www.onphi.net/agenda/2009-10-16
> Parution du livre d'olivier Harlingue : Sans condition : Blanchot, la littérature, la philosophie : http://www.onphi.net/detail-livre-sans-condition-50.html
> Appel à contributions pour le n°2 de la revue Philo-fictions, "La fiction : une nouvelle rigueur" : http://www.onphi.net/corpus/contribution.php
Avril
> Une version en anglais du Dictionnaire de la Non-philosophie (dir. F. Laruelle) est disponible en libre téléchargement sur : http://speculativeheresy.wordpress.com/ (cliquez sur l'image pour télécharger le fichier pdf)

Mars
> Le séminaire de François Laruelle reprend les 1, 6, 13, 27 mars et le 10 avril. Rue Descartes, 18h30, salle JA05
> Philo-fictions n°1, la revue paraîtra dans le courant du premier trimestre 2009
Janvier
> Chronique d'Anne-Françoise Schmid : Des frontières et du virtuel (sur le site de l'onphi)
> Lettre non-philosophique du 29 janvier 2009 par François Laruelle : émanciper la philosophie par la pensée quantique (sur le site de l'onphi)
> Mariane Borie soutiendra sa thèse "L'assujettissement philosophique du style, conditions pour une théorie non-esthétique du style" le samedi 10 janvier 2009 à l'Université Paris X - Nanterre.Le jury est composé de : François Aubral (professeur d'esthétique à La Sorbonne), Arnaud Villani (professeur de khâgne à Nice) et François Laruelle (directeur de thèse).


2008


> Décembre. Soutenance de thèse de Gabriel Catren : "Savoir et Système". A l'E.N.S. le 10/12/2008 à 10h. Directeur de thèse : Alain Badiou. Jury : Charles Alunni, Alain Badiou, Françoise Balibar, Stéphane Douailler et François Laruelle. Gabriel Catren est directeur de programme au CIPh.
> Novembre. Parution de La Revue de métaphysique et de morale n° 4 d'octobre 2008. Thème : Au delà du Pouvoir, à partir de la philosophie française contemporaine.
"La pensée ne doit-elle pas être libérée du pouvoir ? Cette inquiétude semble tout particulièrement habiter la philosophie française contemporaine. La remise en cause du pouvoir que celle-ci propose n'enveloppe-t-elle pas en effet une contestation explicite de la métaphysique elle-même ou encore de la pensée occidentale dominante ? S'appuyer - serait-ce de manière critique - sur ce geste contemporain pour faire valoir des recherches singulières, visant à disqualifier le primat du pouvoir de et dans la pensée : telle est l'exigence directrice de ce numéro."
Sommaire :
Présentation d'Hugues Choplin
L'impouvoir, par Jean-Luc Marion
Une métaphysique des possessions. Puissances et sociétés chez G. Tarde, par Didier Debaise
De la force à la confiance, par Hugues Choplin
Pour une science non-politique du pouvoir, par François Laruelle

> Novembre. Parution de l'ouvrage Passeurs d'humanité, (Loïc Andrien dir.), chez Erès, avec un article de Didier Moulinier : "François Laruelle, ou l'hérésie comme passage d'humanité".
> Séminaire de François Laruelle : les sciences génériques et la philosophie
Collège International de Philosophie, Paris - 2008-2009
Une science du pouvoir philosophique devrait répondre à certaines conditions dont la principale est de chercher une constante qui ne soit unilatéralement ni scientifique ni principielle.
Elle définirait la philosophie comme champ d’objets accessible à une discipline rigoureuse. Elle serait générique puisque capable de lier intimement science et philosophie sans synthèse transcendantale. Ce projet est réalisable si 1. l’immanence est l’élément déterminant de cette constante, 2. on inverse et déplace la priorité de la transcendance sur l’immanence en primauté de l’immanence (comme «avant-première») sur la transcendance (comme «première»), 3. on définit l’immanence comme opérateur vécu d’addition idempotente en s’inspirant d’une manière de penser qui n’est pas spécialement philosophique mais tirée de la physique quantique (modèle des ondes et de leur «superposition» ondulatoire), 4. l’on admet que l’idempotence est la forme scientifique du «même», un vécu neutralisé (Erlebnis) non-réflexif ou non-positionnel, glissement, lapsus ou pulsion mais qui n’est pas l’irréfléchi phénoménologique puisque c’est une opération immanente. Cette constante permet de délimiter une science de la philosophie opérationnelle dans la «dualyse» des hiérarchies de pouvoir qui forment les structures articulées de la philosophie et en particulier, à titre d’exemples, dans les «philosophies politiques». C’est affirmer que la philosophie est intrinsèquement politique tout en fondant sur des bases rigoureuses c’est-à-dire quantiques la «micro-politique» (Foucault et Deleuze). La vérité est le facteur qui s’ajoute par addition idempotente aux savoirs, le Même qui y agit comme Autre et forclusion. On fonde ainsi une politique générique dirigée contre toutes les formes de totalité et sauvegardant ainsi ces zones d’indiscernabilité que sont les humains.

> Comment diffuser la non-philosophie parmi les scientifiques ? par A.-F. Schmid
> Notes on the Preface of Laruelle’s Critique of Deleuze (fractalontolgy)
> (Non-)Epistemology and Ontology: Three more definitions from Laruelle’s Dictionnaire (fractalontolgy)
> “Man-in-person: Critique of the Trinity”: Selection from Laruelle’s Le Christ futur (An und für sich)
> Non-Psychoanalysis pt. 1 - Drive and the Unconscious (speculative heresy)
> Une nouvelle lettre de François Laruelle : Pour un Dernier Evangile Apocryphe (onphi)
> "Pourquoi François Laruelle n'est pas aussi connu au monde philosophique comme Derrida ou Deleuze?" (fr.answers.yahoo.com)
> Sur le net en accès payant : "De la philosophie comme hérésie. Entretien avec François Laruelle" (D. Cohen) (cat.inist)
> François Laruelle et la non-philosophie évoqués dans : “Diagrammatic Metaphilosophy:” Mullarkey and “Post-Continental Philosophy” (Perverse Egalitarianism) > Tanguy Rouaud soutiendra sa thèse Didactique et Non-philosophie, vendredi 6 juin à Nanterre, bât B, salle Paul Ricoeur (B.016) à 14h. Le jury sera composé de F.Laruelle (directeur de thèse), Maryse Dennes (Bordeaux III), Jacques Fradin (ENS Lyon) et René Schérer (professeur émérite).
>
Lettre Non-Philosophique de François Laruelle du 07 Mai 2008 : L'impossible fondation d'une écologie de l'océan (onphi)
> Un article consacré à l'Europanalyse sur Wikipedia
> La lettre non-philosophique de François Laruelle du 1er avril 2008 : Le connecteur ET…Et…Etc. et le générique (onphi)
> The Ignorant Schoolmaster, the Non-Philosopher, and the Speculative Realist, par Michael O'Rourke (ranciere.blogspot.com)
> La conférence d'introduction du séminaire de François Laruelle sur L'insécurité, prononcée au Collège international de Philosophie (radio france)
> "Enfin le fondement générique d'une science de la philosophie", par F. Laruelle (onphi)
> Sophie Lesueur, texte de soutenance de thèse : Non-philosophie du sujet politique : une généalogie du pouvoir (onphi)
> Laurence Olivier consacre quelques pages à la Non-philosophie dans l'ouvrage : "La politique par le détour de l'art, de l'éthique et de la philosophie" (2001), chap. VI : "Science et non-science du politique"
> Article : La vision-en-Un dans la non-philosophie (accès payant)


2007


> Entretien avec François Laruelle sur le site http://www.musicafalsa.com, par Bastien Gallet
> Lettres non-philosophiques : Tentative de biographie dans le style cardio-vasculaire, 14 Novembre 2007, par François Laruelle (Onphi)
> Translation: Six Entries from Francois Laruelle’s Dictionary of Non-Philosophy (fractal ontology)
> Séminaire de François Laruelle au Collège Internationale de Philosophie : Du Principe de Sécurité (PS) à la Défense générique. 1er semestre : 23 novembre, 30 novembre, 14 décembre, 11 janvier, 25 janvier.
19h-21hSalle N34, Lycée Henri IV, 23 rue Clovis, 75005 ParisVen 23 nov, Ven 30 nov, Ven 14 déc, Ven 11 jan, Ven 25 jan(Ce séminaire se poursuivra au second semestre)
Le Principe de sécurité est visible dès la philosophie classique, sécurité des connaissances et tradition de la fondation (Descartes), sécurité des sujets contre la guerre et la peur de la mort (Hobbes), défense de l’individualisme possessif (Locke), et semble lié à la théorie moderne de l’homme comme Individu. Il y a un être de la sécurité, son origine de Principe remonte à la perte de la vérité de l’Être, tel un colmatage ou rattrapage de ce sens par la certitude et le secret. La post-modernité, sous la pression conjuguée des technologies de l’informatique, de la mondialisation des échanges et de la lutte contre le terrorisme, le disperse en technologies de « sécurisation » (des biens, lieux, personnes, paroles, messages, informations). Le résultat de cette « immanentisation », entre préservation du secret et mise au secret, stratégie militaire et géostratégie, est une société de contrôle et de surveillance, de « correction » et de répression dite « sécuritaire » dont le corrélat est la dangerosité de l’Individu.
La « non-philosophie » décompose l’Individu classique et son idéologie en une dualité unilatérale de l’Homme comme concept générique sans sujet, et comme sujet. L’Homme est indépendant du sujet mais non réciproquement (contre Hegel puis Feuerbach). La dualyse du Principe de sécurité est la transformation des technologies de la sécurisation en moyens de défense de l’Homme, ce sera l’occasion d’exposer ses nouvelles catégories (Futuralité, Clandestinité, Messianité).
> Soutenance de thèse : La philosophie entre science et gnose, par Boris Sirbey (pansemiotique.com)
> Nouvelle "lettre" de F. Laruelle : Les trois journalismes (transcendant, transcendantal, générique) (onphi)
> Étude consacrée à l'analyse de la vision-en-Un dans la non-philosophie (oodoc.com)
> La philosophie contemporaine comme réalité virtuelle ou l’initiation inachevée. Introduction à une analyse structurale de la philosophie contemporaine, par Raphaêl Bessis (site Caute-Lautre)
Nombreuses références à F. Laruelle. - Fin : "En sorte que le mystique précède le philosophe comme le Temps précède les projections qui lui offriront un visage - doublant d’un manteau d’idéalité l’abîme du silence. Et comme la mort qui dénude chaque homme de ses vanités, le silence boit la magie du langage dont s’entoure le philosophe, le laissant à l’univers gris, désenchanté, de la non-philosophie."
> Bientôt en librairie : L'Espace de la pensée française contemporaine. A partir de Levinas et Laruelle, par Hughes Choplin (Nous, les sans-philosophie, L'Harmattan)
> "La dignité, chez Emmaüs" et "Peut-on définir la « dignité humaine » ?" (l'ivresse philosophique)
> Philo-fiction : non-philosophie, Ethique de la discussion et Schizo-analyse, par Sylvain Letoffé (cahiers-étrangers)
> Séminaire Natures Sciences Sociétés-Dialogues, « Le petit collège » :
Nicole Mathieu et Anne-Françoise Schmid de NSS-Dialogues avec Jean-Yves Béziau, Yves Guermond, François Laruelle, Franck Varenne organise un séminaire (3 séances en 2007). Séance 2 : le 18 juin 2007 « Philosophies face à la modélisation et l’interdisciplinarité » Témoins invités : Alain Badiou et François Laruelle, 9 H 30 – 17 H
> Conférence-intervention de JACQUES FRADIN (organisée par l'association Chiche! de Chambéry) le mardi 16 juin à 19h, Espace Pierre Cot : "l'économie comme nouvelle religion"
Pour mémoire : extrait d'un entretien avec Bourdieu et Lebaron en mai 2000 :
" N. O. - Mais n’exagérez-vous pas un peu lorsque vous parlez de l’économie comme d’une nouvelle religion ? F. Lebaron. - Je pourrais me contenter de répondre que je ne fais que prendre au sérieux, comme révélateurs d’un certain inconscient collectif, les dossiers sur les « nouveaux prêtres de l’économie », le discours sur les « gourous » de Wall Street, ou encore la béatification laïque d’Alan Greenspan (président de la banque centrale américaine). Il ne faut pas tordre la réalité si fortement pour retrouver dans les diverses figures sociales d’économistes celles de l’ordre religieux : le théologien, le prêtre, le missionnaire, l’hérétique, le réformateur... P. Bourdieu. - Sans oublier les fidèles exaltés et un peu fidéistes. Il y en a pas mal parmi les journalistes frottés de quelques cours d’économie de Sciences-Po. ">
lire la suite (homme-moderne)
> Séminaire le lundi 18 juin, 9H30 à 17H00, ENS, 45, rue d'Ulm, salle Cavaillès : "les disciplines face à la modélisation et à l'interdisciplinarité", dirigé par Nicole Mathieu et Anne-Françoise Schmid. Journée 2 sur la philosophie. Grand témoin: François Laruelle. Avec un exposé de Franck Varenne sur Badiou et les modèles (1969)
> Ouverture d'un blog : La non-Mondaine, La Non-Philosophie par Jean-michel Lacrosse
> Mises à jour de la bibliographie (thèses dirigées par F. Laruelle)
> Laruelle, Bayrou et Onfray sont sur un bateau... (bayroublog)
> Réédition du livre de Gilbert Simondon, L'individuation psychique et collective, chez Aubier dans la collection "L'invention philosophique" dirigée naguère par François Laruelle.
> Lundi 18 juin à l'ENS, salle Cavaillès, François Laruelle interviendra dans le cadre du Séminaire sur "les disciplines face à la modélisation et à l'interdisciplinarité" (séminaire dirigé par Nicole Mathieu Anne-François Schmid).
> Ca cause d'europanalyse dans les blogs et les forums (http://forum.hardware.fr)
> On vends Valdinoci en numérique chez www.numilog.com
> Erik del Buffalo : Révisionnisme de la Non-Philosophie, réformisme de la Philosophie, négationnisme de l’Homme (onphi)
> Mathias Leboeuf n'oublie pas que "la pensée est une force" (valeur agitée) +
> Soutenance de thèse : La généalogie du sujet : scepticisme et Non-philosophie, par J.-B. Dussert, le 20 février 2007 14h00 (U. Nanterre, Paris X)
> F. Laruelle, Lettre du 27 Février 2007 : Une généalogie parricide (non-philosophie et psychanalyse (onphi)
> Axiomatic heresy. The non-philosophy of Francois Laruelle, par Ray Brassier (radical philosophy)
.
2006
.
> Principes de messianique (Individu, Homme, Sujet) (Lettre non-philosophique du 12 janvier 2007. Site Onphi), par François Laruelle
> Ecoutez François Laruelle : Cours à l'Université Paris X (année 2006)
> Prochains séminaires de François Laruelle : 20 janvier 2007, 10 et 24 février, 10 mars, ouvert à tous de 10h à 12 h, salle L210 (Bât. L - Nanterre)
> Isabelle Choinière cite longuement François Laruelle dans Érotisme, sacré et philosophies de la physique moderne ; le corps comme catalyseur du sens (dpi studios)
> On discute non-philosophie sur les blogs : La philosophie, un canular qui a assez duré?
> François Laruelle commence son séminaire libre pour doctorants et ...débutants le 18 novembre de 10h à 12h, bât. L, Université Paris X Nanterre
> Conférence de François Laruelle sur le "non-judaïsme", samedi 14 octobre à 9h 30, au Collège International de philosophie, 5 rue Descartes, Amphi Stourdzé. Dans le cadre de la journée "Le Spectre juif de Hegel. Joseph Cohen", sous la responsabilité d'Alain David. (Autres intervenants : Gérard Bensussan, Joseph Cohen, Alain David, Stéphane Douailler)
> Anne-France Schmid était l'invitée de Philippe Petit dans l'émission "Sciences et conscience" sur France Culture, le 22 septembre de 14h à 15h, sur le thème "A quoi sert la philosophie des sciences?".
Télécharger l'émission en podcast.
> De Sathya Rao, on peut lire en ligne : La traduction aux mains de la philosophie : théorie d’une manipulation (Post-Scriptum.org, n°3, automne 2003)
> Nouveau site animé par Alessandro Bertocchi : Pensée de nature à. (http://www.pensee-de-nature-a.com)
> La lettre de François Laruelle du 23 Juin 2006. La « solution finale » et la consommation du Mal (Onphi)
> François Laruelle, article d'Hughes Choplin paru dans l'Encyclopédie universalis
> Traces d'un enseignement : Epistémologie et éthique à l'INSA de Lyon (2002-2003) avec Anne-Françoise Schmid
> Economie : Le non-consommateur, un livre de Rémy Sansaloni
> A découvrir, un article de Sathya Rao paru dans la revue Ethiopiques n° 74. 1er semestre 2005 : Comment la philosophie doit-elle penser l'Autre de couleur ?
> La nouvelle lettre de François Laruelle : Les trois ordres de la pensée
> La nouvelle lettre de François Laruelle : Résistance ou Affectivité — comment le monde est donné (site Onphi)
> On discute "non-philosophie" sur les forums ("alcyon36" sur Hardware.fr)
> Interview de François Laruelle (video) à propos de Homo ex machina : "questions" (video)
> Dans la rubrique "la non-philosophie des philosophes", une pièce d'anthologie vient d'être exhumée, c'est l'ouvrage de Carl August Eschenmayer, La philosophie dans son passage à la non-philosophie, Vrin, « Textes et Commentaires ».
Le nom d’Eschenmayer est un nom bien connu des lecteurs de Schelling. Son œuvre l’est beaucoup moins qui, pour les historiens de la philosophie, s’efface telle une ombre derrière la polémique. Or elle est décisive non seulement pour comprendre le « devenir » de Schelling avant 1809, mais aussi pour saisir dans sa constitution l’Idéalisme allemand. L’on sait qu’Eschenmayer, dans le sillage de Fichte, fut de ceux qui reprochèrent à Schelling en personne la mise au second plan de la science transcendantale. Mais sait-on que par la suite il célébra les vues du système de Schelling dit de l’Identité telles qu’elles sont consignées dans le dialogue Bruno ? C’est ce que révèle d’abord la lecture de l’ouvrage dont un trouvera ici une traduction complète. Dans ce livre paru en l’an 1805, Eschenmayer démontre ce qu’à d’insurpassable le système de Schelling. L’on s’étonnera dès lors que Schelling l’ait traité en des termes si acides dans Philosophie et religion. Mais c’est qu’Eschenmayer voit dans le point culminant de la spéculation la fin de l’histoire. En même temps que renaît la religion du cœur, quelque chose de nouveau s’impose au philosophe : la « non-philosophie » qui, bien loin d’être hostile à la philosophie, en est l’aboutissement. Introduction, traduction et notes par Alexandra Roux, professeur agrégée de philosophie, membre chercheur du Centre de Recherche sur Hegel et l’Idéalisme Allemand .
> Un texte de Boris Sirbey à propos de Théorie-rébellion et des Sans-philosophie (Blog d'Edysseus)
> Présentation de la thèse d'AlessandroBertocchi, "Philosophie et non-philosophie du poétique" est en ligne sur le site de l'Onphi
> L'ONPHI est morte, vive l'ONPHI ! Dissolution et refondation (21/01/06)
> La Non-philosophie, La religion (de l’)Homme?; par J.M. Lacrosse (Onphi)
> Jeudi 7 avril à 18 h au Café-Culture, 2 rue Baudin à Toulon : Non-philosopher ou penser selon le Réel, par Sophie Lesueur-Andral
Argument : La non-philosophie, telle que découverte par François Laruelle au début des années 80 ne désigne pas une négation de la philosophie mais souligne ses incohérences et les raisons de ses échecs dans le cadre des ambitions qu'elle a de toujours proclamées. Selon l'hypothèse laruellienne, ces raisons proviennent principalement de cette persistante volonté philosophique de décision et de prétention sur le réel, en particulier sur l'homme, couplé paradoxalement au refus de reconnaître à ce dernier une véritable identité. Que cet état de fait soit levé et une autre pensée devient possible,une pensée qui fait ce qu'elle dit et dit ce qu'elle fait. Une pensée hérétique des Humains pour les Humains.
.
2005
.
> Journée de la philosophie à l'UNESCO (avec la participation de F. Laruelle) : Philosophie et Problème(s)du Présent.
> Samedi 2 juillet, au Collège international de Tunis (19, imp. Sidi Abderraouf, rue El Marr, Bab Menara, Tunis), conférence de François Laruelle sur «L'intellectuel et la victime».
> Appel à contribution pour la revue «Rethinking Marxism» : Théories-en-lutte : Marxisme et Non-philosophie
>
Critique de l’anthropologie philosophique occidentale, par Raphaël Bessis (Caute@Lautre). ("Ce texte inachevé vaut comme une tentative de dialogue avec différents épistoliers (Alain Hupé et Patrice Deramaix) à propos de la question de l’homme comme « animal politique ». Mon analyse est pleinement redevable aux travaux de François Laruelle qui fut le plus systématique à penser la philosophie dans ses gestes originaires..."). - Lire aussi, du même auteur : "L’Œuf brisé, réflexions fragmentaires sur l’expérience philosophique" et "La philosophie contemporaine comme réalité virtuelle ou l’initiation inachevée" (Introduction à une analyse structurale de la philosophie contemporaine en usant d’une réflexion anthropologique sur les univers cybernétiques et les rituels de passage).
> Sathya Rao nous annonce la sortie d'un numéro spécial de la revue
Scriptura intitulé "Religions et autorités. Pour une politique humaine du religieux" auquel F. Laruelle, G. Grelet, A. Nouss, G. Baum, S. Basalamah et quelques autres ont contribué. Ce numéro, dont Sathya Rao est le directeur, regroupe les actes d'un colloque qui a eu lieu en mai 2004 à l'université de Montréal ainsi que plusieurs contributions interrogeant le rapport entre politique et religion dans toute sa complexité.
> La non-philosophie des philosophes :
1) Merleau-Ponty - 2) Annah Arendt - 3) Kierkegaard (à suivre)
> Parution d'un livre de Jean-Marie Legay et Anne-Françoise Schmid, Philosophie de l'interdisciplinarité (Editions Petra)
> Sathya Rao : contributions à la recherche et à la diffusion de la recherche (1995-2003) (Uquam.ca)
> Un nouveau groupe de recherche est associé aux Archives Poincaré. Il s’agit du
Groupe Academos, dirigé par Anne-Françoise Schmid liant les Archives Poincaré et des chercheurs de Lyon, principalement. Membres : Sarah Carvallo, ECL, Maï Lequan, Lyon 3, Julie Leclère, INSA, Michel Filippi, Lyon, Jean-Claude Dumoncel (Caen), Jean-Yves Béziau (Neuchâtel), Franck Varenne (Lyon et Paris), occasionnellement François Laruelle.
.
2004

> Traduction en anglas du débat Laruelle-Derrida paru dans la Revue "La décision philosophique" n° 5 (avril 1988)
> Ray Brassier, Research Associate in Modern European Philosophy (présentation)
>
La non-philosophie est-elle une discipline ? par Didier Moulinier (article publié sur le site de l'OnphI)
> Le n° 3 de la revue LA DECISION PHILOSOPHIQUE disponible sur le site des Editions Osiris, Boredeaux
> Nouveau live aux éditions Petra : La philosophie telle quelle, suivie de Conversation apocryphe entre Bergson et R, de J.-C. Dumoncel (Petra)
> Un texte de Tony Brachet à télécharger (PDF) : Le troisième oeil. La lumière entre philosophie et psychanalyse (Revue Cerles)
> Les interventions de Tony Brachet sur la radio RFI : [
kyrielle] - [inspiration] - [quelqu'un]
> L'enseignement de François Laruelle à l'Université de Paris X
> Parution du livre de Jean-Luc Rannou, La non-philosophie, simplement. Une introduction critique, L'Harmattan, collection "Nous, les sans philosophie", 2005

Aucun commentaire: