jeudi 6 août 2009

Séminaire François Laruelle 2009/2010 : Le générique ou le non-standard

Lieu : Collège International de Philosophie
Dates : 16 octobre, 6 et 20 novembre, 4 décembre 2009, 8 et 22 janvier 2010.



"Nous exposons une matrice de pensée dite « générique », déjà mise en oeuvre partiellement sous le nom de « non-philosophie » et destinée à achever celle-ci. Elle est formée de trois branches ou trois apports, 1.la philosophie traditionnelle définie comme pensée de type transcendantal (en un sens large, ultra-kantien), 2. une pensée dite « quantique », comme noyau rationnel extrait de la mécanique quantique et investi à titre de procédure scientifique dans la philosophie, 3. enfin la matrice générique proprement dite qui noue ces trois brins de manière dite « complexe » et se dit ainsi, la fusion de la science (quantique) et de la philosophie (le transcendantal) sous la science (les principes de la quantique). L'objectif est d'établir une science de la philosophie mais où celle-ci soit aussi partie prenante dans la pensée quantique elle-même. Quant au générique, c'est un moyen et un style, ceux de l'invention dans la science comme pensée, c'est-à-dire d'une science comme sujet générique, soit humain en-dernière-instance. On ré-exposera systématiquement cet ensemble et ses articulations. Il peut s'appeler à volonté « non-philosophie » (il élucide l'immanence radicale ou réelle, non-ontologique, qui est à son principe), « science générique de la philosophie » (il montre que la philosophie animée par une opération transcendantale est accessible à une science et une critique de type quantique), ou encore « philosophie non-standard » (pour la distinguer de la philosophie comme modèle standard de la pensée)." (F. Laruelle)