samedi 18 juillet 2015

Didier Moulinier : Hérésies non-philosophiques (parution)

Editions Les Contemporains favoris, collection Bleue/essais, août 2015





482 pages 13.5/19.5 . 29,50 

ISBN n° 978-2-909140-28-5


L'objet unique de ce livre est la Philosophie considérée comme pensée et discours comportant un certain nombre d’invariants structuraux. Le projet d'étudier la philosophie selon un point de vue spécifiquement non-philosophique paraîtra étrange et ne saurait être perçu que comme une hérésie (aux yeux des philosophes). Pourtant il ne s’agit nullement de renier la philosophie mais au contraire de l’aider à s’affranchir d’un certain nombre de limitations.
La première partie dénonce ce que François Laruelle appelait naguère le Principe de philosophie suffisante, soit le droit non-critiqué que s'arroge la philosophie d'être présente absolument partout sous le mode de la Question (son obsession de faire monde, aux antipodes de l'esprit d'hérésie), alors même qu'elle confirme régulièrement son incapacité à penser démocratiquement, sa volonté de dominer conceptuellement les autres discours et notamment les sciences, sa prétention de pouvoir constituer (sinon définir) le réel.
La seconde partie tente de poser les fondements d'une pensée (vraiment) non-religieuse – ce qui n'est encore concevable que non-philosophiquement. En effet l'on ignore encore trop que la philosophie et la religion font système en tant que pensées fonctionnant pour partie à la raison et pour partie à la foi. La méthode non-philosophique s'appuie sur le concept d'hérésie – en le laïcisant radicalement - pour essayer de passer outre ce véritable « paradigme philosophico-religieux ».
Enfin la troisième partie, la plus importante de l'ouvrage, rassemble des Etudes laruelliennes mettant en œuvre dans divers domaines de la philosophie (épistémologie, ontologie, éthique, politique, anthropologie...) le mode de penser uni-latéralisant proposé par François Laruelle. Ces études sont autant de synthèses, de développements, de comptes-rendus parfois critiques destinés à éclairer la pensée et l'œuvre considérables (mais atypiques) de François Laruelle, assurément l'un des philosophes français contemporains les plus importants (mais aussi l'un des moins lus). L'une des motivations de ce livre est de contribuer à réparer cette injustice. 

Didier Moulinier, enseignant et docteur en philosophie, étudie notamment les interactions entre la philosophie, la psychanalyse et la non-philosophie. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages dont De la psychanalyse à la non-philosophie. Lacan et Laruelle (Kimé, 1999) et Etudes lacaniennes. Psychanalyse, Science, Philosophie (LCFavoris, 2013).

>  Télécharger la table des matières et l'avant-propos dans son intégralité (gratuit)

> Commander sur le site des Editions


samedi 24 janvier 2015

Entretien avec François Laruelle : Autour de Christo-fiction

par Florian Forestier, pour Actu Philosophia

Longtemps professeur à l’Université Paris-X Nanterre, François Laruelle est à l’origine d’une œuvre difficile et abondante, riche de plus d’une vingtaine d’ouvrages, parmi lesquels Le Principe de minorité, Une biographie de l’homme ordinaire, Les Philosophies de la différence, En tant qu’Un. La « non-philosophie » expliquée aux philosophes, Principes de la non-philosophie, Le Christ futur, une leçon d’hérésie, Introduction aux sciences génériques, Philosophie non-standard : générique, quantique, philo-fiction, et plus récemment Christo-fiction, sur lequel nous nous attarderons plus longuement. Sa reconnaissance internationale est de plus en plus forte, comme en atteste le colloque La philosophie non-standard de François Laruelle, qui s’est tenu à Cerisy en septembre 2014 [1], et qui a rassemblé des chercheurs venant de différentes disciplines et de différents pays, de Russie aux Etats-Unis en passant par Taiwan. (...)

> lire sur Actu Philosophia